Journée mondiale de l'Environnement : zoom sur nos engagements en faveur de la transition écologique

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement qui aura lieu le 5 juin, nous vous proposons un focus sur les engagements de la Banque des Territoires en faveur de l’environnement et de la biodiversité. Nouveaux enjeux, Plan Climat, rencontre avec des acteurs qui font avancer la TEE… retour sur les projets et mesures phares de la Banque des Territoires ♻️🦋🌳

 A l’heure où la préservation des espèces et des ressources naturelles est devenue une préoccupation majeure dans notre société, les enjeux environnementaux n’ont jamais été aussi grands. Face à ces problématiques nouvelles, les pouvoirs publics français et européens ont pris des mesures significatives pour engager cette transition écologique. Récemment, les travaux de la Convention Citoyenne pour le Climat ont mené à l’élaboration du projet de loi Climat et Résilience, présenté en février 2021 en Conseil des ministres. L’objectif : ancrer l’écologie dans notre société.

Un engagement fort en faveur des dispositifs locaux innovants

Engagée dans la Transition Ecologique et Energétique, la Banque des Territoires a lancé en septembre dernier son Plan Climat, comprenant un volet « Environnement et Biodiversité ». Concrètement, ce sont près de 2,8 Md€ de prêts et 200 M€ de fonds propres qui sont prévus sur la période 2020-2024 pour financer :

  • La rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement
  • Le traitement des déchets
  • Les réseaux de chaleur
  • La préservation de la biodiversité

Avec ce Plan Climat, la Banque des Territoires participe à l’émergence de nouveaux modèles pour la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Plan Climat 2020-2024 - Environnement et Biodiversité : Focus sur l'action de la Banque des Territoires 

Découvrez nos projets en faveur de la Transition écologique 

La Banque des Territoires soutient et accompagne des projets d’envergure en faveur de la transition écologique. Découvrez des exemples de nos réalisations ! 

La parole
est à vous

Rencontre avec le Directeur industriel de Lactips, fabricant de l’unique polymère sans plastique, 100% bio-sourcé et biodégradable


 

Pierre Vendeville

Directeur industriel de la société Lactips


Producteur de l'unique polymère sans plastique, 100% bio-sourcé et biodégradable.

Troisième matériau le plus fabriqué au monde après le ciment et l’acier, le plastique engendre une pollution importante qui représente aujourd’hui une menace pour notre environnement. Nous devons donc lui trouver des alternatives. Lactips, société française basée à Saint-Jean-Bonnefonds dans La Loire, a développé un matériau « plastique sans plastique » composé à 100% d’ingrédients naturels et sans traitement chimique. Pierre Vendeville, directeur industriel de Lactips, nous en dit plus cette innovation technologique qui va révolutionner nos usages et contribuer à la préservation de notre environnement.

 

  • Pourquoi et comment la société Lactips est-elle née ?

Tout est parti du constat que des centaines de millions de tonnes de plastique sont produites chaque année à l’échelle de la planète, et qu’une fois le cycle d’usage de l’emballage plastique terminé, nous ne savions pas bien gérer, collectivement, les déchets qui se retrouvent ensuite dans les océans et polluent notre environnement.

Frédéric Prochazka, enseignant-chercheur à l'Université de Saint-Etienne et co-fondateur et directeur scientifique de Lactips, a donc mené des recherches pour trouver un produit qui permette d’avoir les mêmes usages que le plastique, mais sans les inconvénients. Pour cela, il est parti de la caséine de lait, une des premières matières plastiques historiques, utilisée notamment entre les deux guerres mondiales. A partir de cette dernière, il a mis au point une technologie pour fabriquer des granulés biodégradables, hydrosolubles, comestibles et biosourcés.

Frédéric Prochazka a mené des recherches pour trouver un produit qui permette d’avoir les mêmes usages que le plastique, mais sans les inconvénients. Pour cela, il est reparti de la caséine de lait. A partir de cette dernière, il a mis au point une technologie pour fabriquer des granulés biodégradables, hydrosolubles, comestibles et biosourcés.

Pierre Vendeville

Cette technologie a été brevetée en 2011, puis la société Lactips est née en 2014 de la rencontre de Frédéric Prochazka et Marie-Hélène Gramatikoff, co-fondatrice et dirigeante de Lactips. En 2015, nous avons reçu le Grand Prix du Jury I-Lab, ce qui nous a permis de mener à bien une première levée de fonds. En 2018, une deuxième levée de fonds a été réalisée, puis une troisième en 2020 qui a permis notamment l’entrée de Bpifrance à notre capital.

En parallèle, nous avons travaillé avec la Banque des Territoires à la structuration de notre projet de site industriel. Il y a eu un vrai chainage entre la validation de Bpifrance sur la partie business plan lors de la levée de fonds, le projet de site construit avec la Banque des Territoires, et nous qui avons développé grâce à l'entrée au capital de Bpifrance le process implanté dans le bâtiment, ainsi que les développements produits et commerciaux. C’était vraiment idéal.

La livraison du site est prévue pour la fin de l’année, avec une capacité de production attendue de 10 000 tonnes de granulés par an à terme. Il sera implanté à Saint-Paul-en-Jarez, entre Lyon et Saint-Etienne, sur un site qui avait déjà une histoire avec le lait puisqu’on y fabriquait précédemment de la crème chantilly. Il y a donc une belle continuité.

En 2018, une deuxième levée de fonds a été réalisée, puis une troisième en 2020 qui a permis notamment l’entrée de Bpifrance à notre capital. En parallèle, nous avons travaillé avec la Banque des Territoires à la structuration de notre projet de site industriel. Il y a eu un vrai chainage entre la validation de Bpifrance sur la partie business plan lors de la levée de fonds, et le projet de site construit avec la Banque des Territoires. 

Pierre Vendeville
  • En quoi la technologie développée par Lactips est une innovation qui révolutionne les usages industriels et contribue à la préservation de l’environnement ?

L’innovation réside dans le fait que Lactips fabrique l'unique polymère sans plastique, 100% bio-sourcé, hydrosoluble et biodégradable dans tous les milieux. Ce matériau constitue une véritable alternative aux emballages actuels. C’est le plastique sans plastique. C’est-à-dire qu’on peut l’utiliser comme du plastique, mais ce n’est pas un plastique puisque c’est une matière non pétrosourcée. A ce stade, c’est une matière sans équivalent, et le « plastique » le plus vert de la planète et le plus mature sur le plan industriel. En effet, il peut aujourd’hui s’intégrer parfaitement à l’outil industriel existant, et ne nécessite pas de modification de la filière industrielle pour son utilisation. Il suffit simplement de remplacer une matière par une autre, plus vertueuse sur le plan environnemental.

C’est le plastique sans plastique. C’est-à-dire qu’on peut l’utiliser comme du plastique, mais ce n’est pas un plastique puisque c’est une matière non pétrosourcée. A ce stade, c’est une matière sans équivalent et le « plastique » le plus vert de la planète et le plus mature sur le plan industriel.

Pierre Vendeville

Les applications de notre technologie sont multiples. On peut, par exemple, l’utiliser sous forme de film pour les emballages unidoses de détergents solides. Contrairement au film fait à partir de pétrole, le nôtre est complètement biodégradable dans tous les milieux. Il peut y avoir également des applications alimentaires, puisque la matière que nous produisons est comestible. On peut imaginer manger une barre de céréales avec son emballage, et ainsi limiter les déchets. Enfin, il est également possible d’associer notre technologie pour protéger un produit comestible avec un produit support, et réaliser un emballage multicouche où notre produit va se dissoudre totalement dans l’eau lors de la phase de recyclage et permettre de recycler séparément la matière support.

Il y a donc une très large gamme d’applications possibles. Aujourd’hui, nous sommes dans une phase où nous créons des preuves de concept, pour montrer à nos clients toutes les possibilités offertes par les granulés que nous fabriquons.

  • Lactips a adhéré récemment au Pacte Mondial des Nations Unies, pour quelles raisons ?

L’adhésion de Lactips à ce pacte est une évidence, et est en cohérence avec notre action pour l’environnement et tout le travail que nous avons engagé et que j’ai expliqué précédemment.

L’objectif de ce pacte est en effet d'inciter les entreprises à œuvrer notamment à la protection de notre environnement et à la mise en œuvre d’objectifs de développement durable. On est donc au cœur de notre ADN, puisque chez Lactips nous souhaitons développer des solutions écologiques pour accompagner la nécessaire transformation des industries, en proposant des matières adaptées aux lignes de production existantes. Ainsi, nous souhaitons contribuer à répondre aux enjeux de développement durable, tout en maintenant l’activité économique.

Découvrez Lactips en images !

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.